416.928.2500 info@chs.ca
Select Page
Imaginez une société exempte d’obstacles pour les personnes sourdes et malentendantes du Canada. Nous avons la passion, l’expertise et les connaissances pour concrétiser cette vision.

Un nouveau plan stratégique qui ouvre la porte à un brillant avenir

Un travail colossal a été abattu par le conseil d’administration cette année. Le dévouement de ses membres est inspiré par 1) un profond respect pour les 77 ans de service de la Société canadienne de l’ouïe et 2) la nécessité d’assurer le succès continu de l’organisation afin qu’elle puisse continuer d’aider les personnes sourdes et malentendantes du Canada à surmonter les obstacles à la participation qui se dressent devant elles.

Visionner dans LSQ

Si la Société canadienne de l’ouïe a entrepris cette année une transformation significative, il en va de même pour le conseil d’administration. Les administrateurs étaient parfaitement conscients que certains points de gouvernance devaient absolument être résolus afin d’atténuer les risques pour l’organisation et pour assurer la santé et la longévité de celle-ci.

Depuis l’Assemblée générale annuelle de l’an dernier, nous avons adopté de nouveaux règlements, politiques et procédures. Grâce à ces changements, le conseil d’administration est désormais en meilleure position que jamais pour gouverner et assurer l’orientation de la Société.

Au cours des 12 derniers mois, nous avons stabilisé la santé financière et la durabilité de l’organisation. Dotés du Plan stratégique 2017-2020 récemment entériné, nous continuerons à assurer l’orientation de la Société canadienne de l’ouïe. Nous sommes très fiers de ce Plan et de ce qu’il promet pour les années à venir.

Les réalisations du conseil d’administration, conjuguées au succès avéré des activités de la Société canadienne de l’ouïe, reflètent notre engagement de chefs de file à guider la Société vers la réalisation de sa vision et de sa mission. Notre tâche n’est pas terminée. Le chemin qui s’ouvre devant nous est parsemé d’embûches, mais notre direction est clairement définie.

Avec notre directrice générale Julia Dumanian, nous continuerons de faire tout en notre pouvoir pour que la Société canadienne de l’ouïe demeure une organisation professionnelle, visionnaire et prospère. Nous comptons demeurer audacieux, progressistes, responsables et imputables dans les années à venir.

J’aimerais à remercier particulièrement chacun des membres du conseil d’administration pour leur dévouement énergique, Mme Dumanian pour sa passion indéfectible et sa quête d’excellence, ainsi que nos gestionnaires, employés, bailleurs de fonds, donateurs et bénévoles. Avec l’engagement de cette équipe de professionnels jetant les bases pour l’avenir, il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons accomplir!

Timothy Andrade

TIMOTHY ANDRADE
Président du conseil d’administration

 

sig_timothy_andrade

Une transformation qui prépare la Société canadienne de l’ouïe à un avenir radieux

Ces deux dernières années, nous avons mené des recherches et des travaux approfondis pour préparer le terrain pour les années à venir. Il n’est jamais facile de changer, mais nous tirons les leçons qui s’imposent et nous progressons en nous attaquant de front à des situations épineuses.

Visionner dans LSQ

Une période fort occupée et stimulante de transformation organisationnelle s’achève actuellement. Évidemment, ce parcours comportait certains défis.

Tout en mettant en œuvre des changements de taille, nous avons maintenu les personnes que nous desservons au cœur de nos priorités. Nous savons que nos clients ont des besoins particuliers – des services d’interprétation à un soutien complexe en santé mentale en passant par des soins de santé auditive – et que nos services sont essentiels au bien-être et aux activités quotidiennes de ceux-ci. En fait, cette période de transformation a permis à l’organisation d’acquérir une force renouvelée et de clarifier les objectifs stratégiques qui sont mis de l’avant dans son nouveau Plan stratégique 2017-2020.

Ce plan, approuvé sans réserve par le conseil d’administration, énonce les objectifs stratégiques que la Société poursuivra au cours des trois prochaines années ainsi que les priorités fixées pour concrétiser ces objectifs.

Il ouvre la voie à un avenir exempt d’obstacles où l’accessibilité est totale. Il définit clairement les besoins distincts des personnes sourdes et malentendantes et décrit la manière de satisfaire ces besoins en améliorant et en développant nos programmes afin de mieux servir cette clientèle.

Le Plan est axé sur des principes avant-gardistes et réalistes, mais simples : se concentrer, se dépasser et se nationaliser. Il raffermira les services et les produits que nous offrons en tenant compte de la capacité de la Société à offrir ceux-ci de manière professionnelle et continue, de l’importance de la communauté et de la durabilité financière. Le Plan stratégique nous fournira les repères dans notre progression vers un niveau supérieur de leadership national, dans le but ultime de devenir le chef de file en matière de services aux personnes sourdes et malentendantes d’un océan à l’autre.

Poursuivre la lecture...

Pourquoi est-il important d’aspirer à un niveau aussi élevé de leadership et d’excellence? En bref, pour nous permettre d’offrir des services de qualité à un plus grand nombre de personnes qui en ont besoin.

En plus de l’élaboration du nouveau Plan stratégique, nous nous sommes attaqués à des initiatives d’envergure qui posent de solides fondations pour l’avenir de l’organisation.

Le renouvellement de notre convention collective était l’un de ces dossiers. Bien que les négociations aient parfois été ardues, particulièrement pour les employés de la SCO et pour nos clients durant l’interruption de travail, l’organisation est ravie d’avoir conclu une entente comportant des arrangements globaux, des augmentations salariales et un programme d’assurance-invalidité de courte durée qui contribueront à répondre aux besoins de l’organisation et de ses employés à long terme.

En outre, nous avons considérablement amélioré notre durabilité financière et opérationnelle au cours des 12 derniers mois. Nous sommes passés d’un déficit annuel à l’atteinte de nos objectifs financiers.

Maintenant que ces transformations majeures sont derrière nous et qu’un nouveau Plan stratégique prometteur oriente nos travaux, nous continuons de trouver des moyens nouveaux et novateurs d’offrir des programmes et des services aux milliers de personnes sourdes et malentendantes partout au pays.

Je tiens à remercier sincèrement les membres du conseil d’administration pour les efforts inlassables qu’ils ont consentis en 2016-2017. Grâce au soutien continu de nos donateurs, de nos partenaires, de nos bénévoles et de nos employés hautement professionnels, la Société canadienne de l’ouïe continuera à fournir des programmes et des services de pointe permettant aux personnes sourdes et malentendantes du Canada de surmonter les obstacles à la participation auxquels elles font face, et ce, pendant de nombreuses années.

Julia Dumanian

JULIA DUMANIAN
Présidente et directrice générale

 

sig_julia_dumanian

Conseil d’administration 2016-2017

Timothy Andrade, président
Arista Haas, présidente du comité de gouvernance
Mark Wafer, président du comité des nominations
Peter Bar, vice-président et trésorier
Julia Dumanian, secrétaire générale
Albert Brule
Linda Campbell
Bryanne Gilkinson
David Hass
Jim Muccilli
Rohan Smith
Penny Woolford
Catherine McKinnon*
*jusqu’en février 2017

Équipe de direction exécutive

Présidente et directrice générale : Julia Dumanian
Vice-présidente, Services cliniques et communautaires : Chantal Graveline
Vice-président, Finances et services aux entreprises : Stephanus Greeff
Vice-président, Relations avec les parties prenantes et les employeurs : Gary Malkowski
Vice-président, Innovation et développement des entreprises : Shane Silver

Une vision et une mission nouvelles pour un avenir prometteur

Visionner dans LSQ

Les personnes sourdes et malentendantes du Canada ont le droit de mener leur vie en jouissant du même accès à l’éducation, à l’emploi et à tout autre aspect de la vie quotidienne que le reste de la population. Notre rôle est d’assurer qu’aucun obstacle n’entrave leur chemin!

Vision

Être le chef de file des services aux personnes sourdes et malentendantes du Canada en contribuant à la création d’une société exempte d’obstacles.

Comment allons-nous maximiser les retombées générées par la réalisation de cet objectif? En mettant l’accent sur la prestation de programmes, de services et de produits de qualité favorisant la pleine participation des personnes sourdes et malentendantes à la société.

Mission

Offrir des services et des produits de pointe permettant aux personnes sourdes et malentendantes du Canada de surmonter les obstacles à la participation.

Ensemble, avec le soutien de notre personnel, de nos bénévoles, de nos partenaires, de nos donateurs et de nos bailleurs de fonds et guidés par notre nouvelle vision et notre nouvelle mission, nous préparerons le terrain pour que les personnes sourdes et malentendantes du Canada puissent se bâtir un avenir solide.

Lancement de notre nouveau Plan stratégique

Visionner dans LSQ

Notre nouveau Plan stratégique, dévoilé en juin 2017, énonce les objectifs stratégiques que la Société canadienne de l’ouïe poursuivra au cours des trois prochaines années ainsi que les priorités fixées pour concrétiser ces objectifs.

Ces objectifs sont simples : Se concentrer; Se dépasser; Se nationaliser

Ces trois objectifs fondamentaux nous guideront tout en nous motivant à saisir de nouvelles occasions, à mobiliser nos ressources et à réaliser des progrès considérables et essentiels vers l’élimination des obstacles pour les personnes sourdes et malentendantes.

Les principaux obstacles

Le plan stratégique est axé sur les programmes, les services et les produits qui visent à éliminer les principaux obstacles auxquels les personnes sourdes et malentendantes sont confrontées. Ces obstacles sont liés aux facteurs suivants:

la situation économique; la communication; la santé auditive et le bien-être

Dans les pages qui suivent, vous découvrirez des récits illustrant comment nos efforts pour vaincre les obstacles à la participation ont amélioré la vie de nos clients.

Pour en savoir plus sur notre Plan stratégique, visitez www.chs.ca/fr/plan-strategique

La situation économique

La Société canadienne de l’ouïe offre des programmes qui favorisent l’élimination des obstacles économiques, à savoir des services d’emploi, des stages pour étudiants et des programmes d’alphabétisation.

La SCO accueille un nombre record d’étudiants pour l’été

En 2016, 16 étudiants postsecondaires, dont plusieurs sont sourds ou malentendants, ont occupé des postes estivaux dans différents bureaux ontariens de la Société canadienne de l’ouïe (SCO) dans le cadre du programme Emplois d’été Canada. Il s’agit d’un nombre record de stages gratifiants accordés par la SCO à des étudiants de niveau collégial et universitaire, qui ont profité de cette expérience pratique pour se rapprocher de leur objectif de carrière à long terme.

Ils ont occupé des postes d’adjoints à la recherche, d’employés de soutien aux programmes, de travailleurs en American Sign Language (ASL), d’adjoints à la communication et d’adjoints aux programmes spéciaux.

Les stages reflètent l’importance accordée à l’emploi et à l’éducation par la SCO. Celle-ci fournit des appareils de communication, des services d’interprétation, des dispositifs de transcription et d’alertes visuelles à ses employés et à ses clients, ce qui a permis aux étudiants de travailler dans un environnement unique et accessible dépourvu d’entraves à la communication.

À l’avenir, la Société canadienne de l’ouïe augmentera encore davantage le nombre de stages offerts à des étudiants afin d’accroître les retombées sur le développement de leur carrière.

les étudiantes Abi Kirubarajan (droite) et Shannon Leung

Au terme de leur stage estival, les étudiantes Abi Kirubarajan (droite) et Shannon Leung ont présenté les recherches qu’elles ont effectuées à la SCO lors de la conférence annuelle sur la bioéthique de l’École de médecine de l’Université Harvard.

Rejoindre les clients chez eux grâce à Skype

La Société canadienne de l’ouïe porte la convivialité à un niveau supérieur en offrant ses services d’emploi par message texte et par vidéoconférence Skype.

Ce nouveau service par Skype, inauguré au printemps 2017, permet aux clients de contacter des conseillers en recherche d’emploi à distance, à partir de leur domicile, d’une bibliothèque ou de tout autre lieu au moyen d’une connexion Internet et d’un appareil muni de ce logiciel.

Pour se prévaloir de ce service, les clients n’ont qu’à ouvrir l’application Skype sur leur ordinateur ou leur appareil mobile, puis à rechercher « CHS Employment Services » pour se connecter.

Mettre l’accent sur l’emploi jeunesse

Pour favoriser la progression des jeunes dans la poursuite d’une carrière stimulante, la Société canadienne de l’ouïe a mis sur pied en février 2017 un nouveau programme d’emploi intitulé Focus Youth. Financée par Centraide, cette initiative aura pour but de faciliter la transition des jeunes depuis l’école vers l’éducation supérieure ou le marché du travail.

D’ici la fin de 2017, la SCO embauchera un conseiller en emploi qui se consacrera exclusivement aux jeunes sourds et malentendants dans le cadre du programme Focus Youth.

Imaginez un monde… où tout le monde recevrait du soutien en emploi dans un environnement accessible. Visitez la chaîne youtube.com/CHSCanadaTV pour en savoir plus.
L’an dernier seulement, près de 1 000 personnes ont profité des services d’emploi de la Société canadienne de l’ouïe.

Offrir aux chercheurs d’emploi sourds des outils pour franchir les obstacles à l’emploi

Wayne Charbonneau, un homme sourd de Mississauga, était à la recherche d’un emploi. Âgé de plus de 50 ans, il était admissible à des programmes de « deuxième carrière » offerts par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités, mais il craignait d’y participer en raison de ses difficultés en anglais. Dénicher un emploi à l’âge de 50 ans ou plus dans le marché compétitif d’aujourd’hui est ardu. Même si Wayne possédait un bagage de compétences et des années d’expérience, il devait améliorer ses capacités de lecture et d’écriture en anglais pour entreprendre une nouvelle carrière.

Wayne s’est tourné vers le Programme d’alphabétisation des travailleurs de la Société canadienne de l’ouïe, à Toronto. Avec son coordonnateur en alphabétisation et compétences de base, Wayne a appris à se mettre en valeur dans un entretien d’embauche et découvert les caractéristiques recherchées par les employeurs, les stratégies de communication et la langue des signes en milieu de travail, en plus de perfectionner sa maîtrise de l’anglais.

Poursuivre la lecture...

Peu après, un poste d’entretien s’est ouvert à l’hôtel One King West de Toronto. Fort de quatre ans d’expérience comme plombier aux côtés de son frère, Wayne a rapidement été accepté au sein de l’équipe d’entretien de l’établissement.

Bien qu’il soit la seule personne sourde parmi les huit membres de son équipe, Wayne arrive à communiquer avec ses collègues au moyen d’une combinaison de gestes, de messages écrits et de quelques gestes en langue des signes pour vaincre les entraves à la communication.

Jason, le supérieur de Wayne, fait remarquer que le succès professionnel de ce dernier démontre que des personnes ayant des capacités différentes peuvent s’épanouir au travail, ajoutant qu’il est lui-même aveugle d’un œil. « Avec la technologie qui est à notre portée aujourd’hui, la perte de l’ouïe ne devrait pas nuire à l’embauche d’une personne sourde ou malentendante ni à la capacité de l’employé à bien faire son travail et à connaître une fructueuse carrière », souligne Jason.

Grâce au Programme d’alphabétisation des travailleurs, Wayne a pu réaliser son rêve : redevenir autosuffisant et retrouver sa dignité.

Rendre hommage aux milieux de travail accessibles

economic_05Dans le cadre de la Semaine internationale des Sourds de 2016, la Société canadienne de l’ouïe a tenu un colloque communautaire rendant hommage aux organisations ayant placé l’accessibilité au centre de leurs priorités et de leurs pratiques. Cet événement, intitulé Creating an Accessible World, comportait également un salon de l’emploi ainsi que des témoignages livrés par des employeurs et au sujet d’employeurs – dont H3 Network Media Alliance, McDonald’s et Uber – qui mettent en œuvre des pratiques novatrices pour rendre leur environnement de travail accessible aux employés sourds et malentendants. Durant l’événement, Uber Canada et la Société canadienne de l’ouïe ont d’ailleurs annoncé un partenariat officiel visant à :

During the event, Uber Canada and the Canadian Hearing Society announced a formal partnership that includes:

  • donner l’occasion aux personnes sourdes et malentendantes de devenir chauffeurs-partenaires
  • créer de nouvelles fonctionnalités, partager les pratiques exemplaires et les technologiques qui contribuent à faciliter la communication entre chauffeurs et clients

Souligner la disparité des taux d’emploi entre les personnes sourdes et malentendantes et le reste de la population canadienne

En novembre 2016, la Société canadienne de l’ouïe a publié un énoncé de position signalant la nécessité d’assurer un accès à l’emploi égal pour les personnes sourdes et malentendantes. Ce document met en lumière la disparité des taux d’emploi entre les personnes sourdes et malentendantes et les personnes entendantes, et traite également des obstacles à la communication dans les milieux de travail. L’énoncé illustre combien il est facile d’accommoder les employés ayant une invalidité et la valeur créée lorsqu’un employeur le fait.

Chaque année, 250 personnes sourdes et malentendantes trouvent un emploi avec le soutien de la Société canadienne de l’ouïe.

La communication

Les programmes de la Société canadienne de l’ouïe qui s’attaquent aux obstacles à la communication sont les services de traduction, les services de sous-titrage, les cours de langue des signes, les services d’interprétation (y compris à distance), l’aide de suppléance à l’audition et la consultation en accessibilité.

Étendre les services de traduction pour améliorer l’accessibilité

les services de traduction

L’an dernier, dans un effort pour améliorer la prestation de services, plusieurs changements ont été apportés au département des services de traduction de la Société canadienne de l’ouïe, qui s’occupe de la transcription en temps réel (CART), du sous-titrage de médias numériques et de la traduction en ASL. Ce département a élargi son offre de services pour y inclure la traduction du français à la LSQ, ce qui a mené à un vaste contrat lié aux lois sur l’accessibilité conclu avec le gouvernement fédéral; il a amélioré l’expérience client sur le site chs.ca/fr en y présentant des renseignements modernisés et plus approfondis sur ses programmes; démarré un projet pilote pour les services de prise de notes; et intensifié son travail de sous-titrage pour la diffusion télévisée. Résultat? Une accessibilité considérablement améliorée pour les Canadiennes et les Canadiens sourds et malentendants.

Inscrivez-vous à un cours d’ASL dès aujourd’hui au chs.ca/asl

La technologie procure un accès à distance aux clients sourds

fr_communication_02Pour favoriser l’accès à la langue des signes dans les régions où les services d’interprétation en personne sont rares, la Société canadienne de l’ouïe a eu recours à l’interprétation vidéo à distance dans certaines collectivités de l’Ontario. Cette année, ce service a été étendu à d’autres régions, suscitant un grand enthousiasme. On a également mis à l’essai, dans le cadre de ce programme, une nouvelle application d’interprétation vidéo à distance pouvant être installée sur des appareils mobiles comme des téléphones intelligents et des tablettes afin de permettre aux clients d’entrer en contact par vidéoconférence avec un interprète, et ce, partout dans la province.

Cette solution a déjà rendu de précieux services à un couple de personnes sourdes de Timmins, en Ontario, qui participe au projet pilote. Au printemps dernier, par exemple, ils ont eu plusieurs ennuis de santé inattendus. À chaque urgence, ils appelaient la Société canadienne de l’ouïe à partir de leur téléphone intelligent pour l’aviser qu’ils se rendaient à l’hôpital. La SCO se chargeait alors de trouver un interprète disponible, peu importe où dans la province, qui serait en mesure de communiquer avec eux par vidéoconférence.

Tous deux se sont dits épatés de la qualité vidéo et ont souligné combien ils trouvaient rassurant de pouvoir compter sur l’accès à un service d’interprétation en cas d’urgence.

Les services d’interprétation vidéo à distance par l’entremise des téléphones intelligents et des tablettes électroniques ne sont qu’un des moyens déployés par la Société canadienne de l’ouïe pour accroître l’accessibilité pour les personnes qui en ont besoin, quelle que soit leur situation géographique.

Revenez visiter le chs.ca/fr pour vous informer sur son lancement

Assurer un accès en cas d’urgence

Au Canada, les alertes d’urgence, les renseignements sur la préparation aux urgences et la majorité des systèmes de notification utilisés pour diffuser cette information ne sont pas accessibles à bien des personnes sourdes et malentendantes. Pour remédier à cette situation, la Société canadienne de l’ouïe a entrepris en janvier 2017 un projet qui vise à recenser les pratiques exemplaires, les technologies et les plateformes reconnues à l’échelle mondiale ainsi qu’à cibler les lacunes et à formuler des recommandations pour rendre les messages d’urgence accessibles.

En partenariat avec le Fonds d’accès à la radiodiffusion, cette initiative permettra d’assurer que les gouvernements, les agences nationales d’alertes au public et les diffuseurs ont une compréhension uniforme et approfondie des éléments qui sont essentiels à une communication efficace avec les Canadiennes et les Canadiens sourds et malentendants avant, pendant et après une urgence.

Les résultats de ce projet seront dévoilés au début de 2018, demeurez à l’affût!

Quel produit changera votre vie? Magasinez dès maintenant au chs.ca/shop
Imaginez un monde… sans entraves à la communication. Visitez la chaîne youtube.com/CHSCanadaTV pour en savoir plus.
Vous avez besoin de conseils au sujet de votre perte auditive? Faites confiance à un expert. Renseignez-vous au hearinghealthcare.chs.ca

Santé auditive et bien-être

Les programmes de la Société canadienne de l’ouïe qui favorisent l’élimination des obstacles à la santé auditive et au bien-être sont les services de conseils et d’audiologie (y compris les examens de l’audition, les aides à l’audition et les consultations pour des acouphènes).

Image fournie par : www.michaelsobocanphotography.com

Gérer mon acouphène et ma vie avec l’aide de la SCO

Comme musicien semi-professionnel, Glenn a souvent entendu un bourdonnement dans ses oreilles après ses spectacles. Mais un soir, le bourdonnement n’a pas cessé. Glenn était pris de panique. Incapable de dormir, il était convaincu que sa vie était finie.

Après avoir reçu un diagnostic d’acouphène et de perte auditive, Glenn s’est adressé à la Société canadienne de l’ouïe afin d’obtenir du soutien et des conseils pour composer avec sa nouvelle situation.

Mais comme Glenn se remettait sur pied, il s’est soudainement retrouvé sans-abri, sans emploi et complètement dépassé. Se remémorant l’expérience positive qu’il avait vécue avec la Société canadienne de l’ouïe, il y est retourné. Il a alors fait connaissance avec Meher, l’une de nos conseillères des Services de soutien général.

Meher a aidé Glenn dans ses interactions avec diverses agences, en le guidant à travers les processus d’admission et en faisant des appels pour lui. Elle l’écoutait avec empathie raconter les difficultés que lui causaient son acouphène et sa perte auditive. Elle a également dirigé Glenn vers nos Services de conseils CONNECT, où un soutien professionnel est offert aux clients souffrant de troubles mentaux, de stress ou d’autres problèmes.

« À la Société canadienne de l’ouïe, je me sens pleinement écouté et compris, déclare Glenn. J’ai mis du temps à comprendre que mon objectif ne devait pas se limiter à survivre, mais que je pouvais transcender toutes ces difficultés. »

Une main tendue au moment où elle en avait besoin

Quand Michelle était jeune, elle souffrait continuellement de virulentes infections de l’oreille. Elle en a gardé de profondes cicatrices et une légère perte auditive.

Des années plus tard, à l’âge adulte, les infections de l’oreille ont repris de plus belle. Rapidement, Michelle a eu du mal à entendre ce qu’on lui disait, particulièrement dans les foules. Sa perte auditive nuisait également à son travail.

Elle a reçu des aides à l’audition, mais trouvait ce monde sonore trop bruyant. Elle se sentait submergée à son travail et souffrait d’anxiété en situation sociale.

Michelle a alors découvert la Société canadienne de l’ouïe. En Sara, sa conseillère en santé auditive, elle a enfin rencontré quelqu’un qui comprenait ce qu’elle vivait et qui pouvait la guider dans cet univers nouveau.

Avec l’aide de Sara, Michelle a appris à composer avec la perte auditive, à améliorer sa communication, à demeurer active et engagée. Elle a également obtenu un nouveau téléphone amplifié et d’autres appareils de communication qui lui permettent de demeurer connectée et d’accomplir son travail de manière efficace.

Michelle Ainsworth

Michelle Ainsworth (gauche), cliente des services de conseils en santé auditive, affirme se sentir autonome, productive et épanouie au travail grâce à l’orientation et au soutien qu’elle a reçus de la SCO.

Connectez-vous à la SCO En 2016-2017, la Société canadienne de l’ouïe a constaté une hausse de la mobilisation communautaire dans les médias sociaux.
Imaginez un monde… où tout le monde jouirait d’un accès égal à l’information sur la santé Visitez la chaîne youtube.com/CHSCanadaTV pour en savoir plus.
Samer Altawil

Samer Altawil, réfugié syrien, a récemment obtenu son permis de conduire avec l’aide du Cours de langue pour les nouveaux arrivants au Canada de la SCO.

À la place du conducteur

En 2012, deux frères népalais sourds sont arrivés au Canada comme réfugiés. Ils ne connaissaient ni l’anglais ni l’ASL. Dans la même situation, un Syrien sourd est arrivé au pays au début de 2017. Grâce au Cours de langue pour les nouveaux arrivants au Canada de la Société canadienne de l’ouïe, tous les trois acquièrent aujourd’hui les compétences de base requises pour apprivoiser la vie au Canada. Ils apprennent l’ASL et améliorent leurs capacités en anglais, en plus d’acquérir les habiletés fondamentales de la vie quotidienne, notamment l’utilisation des services bancaires, les achats, l’informatique et la recherche d’emploi. Tous trois ont d’ailleurs récemment obtenu leur permis de conduire. Avec le soutien continu de la SCO, ils auront accès à la langue, au transport, à l’emploi et, en bout de piste, à une meilleure vie au Canada.

40 ans de soins de santé auditive

Dès l’âge de trois ans, Kaja a commencé à montrer des signes de perte auditive. Ses parents ont appris que cette déficience auditive était probablement congénitale ou le résultat d’une forte fièvre. Ils ont donc emmené leur fille à la Société canadienne de l’ouïe pour y obtenir des aides à l’audition. Plus de 40 ans plus tard, elle continue de recevoir des services.

Lorsque Kaja a eu ses propres enfants, ils ont été suivis de près pour déceler toute perte auditive. À l’âge de trois ans, ses deux fils – Jordan, aujourd’hui âgé de 14 ans, et Ethan, 9 ans – ont à leur tour manifesté une perte auditive. Dès lors, les visites à la SCO se faisaient en famille.

« Nous adorons notre audiologiste Jamie Grew. Il est la principale raison pourquoi je suis si fidèle à la SCO. Il est patient, flexible et trouve toujours du temps pour nous sans nous faire sentir bousculés, affirme Kaja. Et surtout, il s’occupe tellement bien de mes fils. Il les fait sentir à l’aise et répond volontiers à leurs questions insolites. Je fais confiance à la SCO parce que je sais que M. Grew nous conseillera des aides à l’audition qui répondent à nos besoins, et non pour nous soutirer le plus d’argent possible. »

Avec le soutien de M. Grew et de la Société canadienne de l’ouïe, Kaja sait que la santé auditive de sa famille est entre bonnes mains.

Avec le soutien de M. Grew et de la Société canadienne de l’ouïe, Kaja sait que la santé auditive de sa famille est entre bonnes mains.

Collecte de fonds

Visionner dans LSQ

Il est temps d’appuyer l’avenir

Depuis plus de 77 ans, la Société canadienne de l’ouïe s’emploie sans relâche à soutenir les personnes sourdes et malentendantes auxquelles elle offre des services et à répondre à leurs besoins.

L’an dernier, grâce à la générosité des donateurs et des entreprises qui nous ont soutenus, nous avons pu toucher les vies de milliers de clients qui avaient besoin de services de counseling, de soins de santé auditive et de services d’emploi et offrir des conseils d’expert à nos clients au sujet d’aides de suppléance à l’audition qui leur sont utiles au quotidien.

Dans le cadre de son nouveau plan stratégique, et avec l’appui de la collectivité, la Société canadienne de l’ouïe dirige ses énergies vers des programmes et des services qui éliminent les obstacles auxquels de nombreux Canadiens sourds et malentendants font face tous les jours. 

En outré, nous accentuons nos efforts en matière de financement et nous cherchons de nouvelles formes de soutien. L’évolution du tournoi de golf annuel du président, qui est passé d’une activité régionale à un événement à l’échelle de l’organisation, le lancement du nouveau Fonds du Programme national de bourses et la réorientation stratégique de nos programmes de financement par publipostage direct et en ligne attestent de notre engagement à soutenir des services qui ont une incidence durable sur la vie des gens. 

Les besoins de la communauté des personnes sourdes et malentendantes changent d’année en année. Nous devons nous adapter à ces besoins changeants. Nous voulons faire en sorte que notre organisme ait l’incidence la plus importante en aidant nos clients à surmonter les obstacles indépendants de leur volonté, afin qu’ils puissant profiter des joies quotidiennes de la vie. Nous concentrerons maintenant nos efforts sur notre Programme national de bourses, sur nos programmes de prévention de la perte auditive et sur le financement de nos programmes d’aide à nos clients, afin d’aider les personnes qui en ont le plus besoin.

pam-feldman-headshot

Votre soutien est crucial pour nous aider à réaliser nos rêves pour l’avenir. Merci de votre générosité, de votre gentillesse et de votre engagement exceptionnels et soutenus.

Nous vous remercions chaleureusement.
Pam Feldman, directrice du financement

Ventilation des revenus de financement

Le tournoi de golf annuel de la présidente permet d’amasser 45 000 $ pour les programmes de la SCO

Julia Dumanian (à gauche), accepte une généreuse contribution de la part de représentants de Signia

La présidente et chef de la direction de la SCO, Julia Dumanian (à gauche), accepte une généreuse contribution de la part de représentants de Signia lors du tournoi de golf annuel de la présidente, en août 2016.

Des golfeurs de partout dans la province se sont élancés sur le green lors du tournoi de golf de 2016 de la Société canadienne de l’ouïe, afin d’appuyer les programmes et les services qui enrichissent les vies des Canadiens sourds et malentendants. L’événement, rebaptisé « tournoi de golf de la présidente », avait lieu au club de golf Carlisle le 18 août 2016. Avec l’aide des généreux participants, le tournoi a permis d’amasser plus de 45 000 $ pour soutenir les programmes et les services de la Société canadienne de l’ouïe. Merci à toutes les personnes qui ont pris part à cet événement!

Un legs souligne un engagement à vie à l’égard des soins de santé

Ann et Andy Wesselius

À la fin des années 1950, Ann Wesselius et son mari Andy, aujourd’hui décédés, ont immigré au Canada en provenance de la Hollande avec pratiquement rien, sauf les vêtements qu’ils portaient. Toutefois, au fil des années, la vie a été généreuse pour Ann et Andy, et Ann a voulu donner en retour.

Ann était passionnée de jardinage, de couture et de voyages, mais elle était aussi résolument philanthrope. Elle a soutenu de nombreux organismes liés à la santé, notamment la Société Parkinson Canada, VON, les Amputés de guerre, le Dr. Bob Kemp Hospice, la St. Joseph’s Healthcare Foundation, la Croix-Rouge, Hamilton Health Sciences et l’Arthritis Foundation.

La passion d’Ann pour les soins de santé l’a amenée à occuper un poste de directrice de bureau à l’Hôpital Chedoke à Hamilton. Plus tard, lorsque son mari Andy a été atteint de perte auditive et de problems lies à la mobilité, Ann a pris soin de lui, en l’amenant à des activités sociales, en continuant de voyager avec lui et en veillant à ce qu’il conserve des liens avec la famille et les amis.

Lorsqu’Ann est décédée en décembre 2016, à l’âge de 91 ans, Marion, une amie proche qui était aussi son exécutrice testamentaire, savait que cette dernière aurait souhaité que d’autres organismes encore bénéficient de sa générosité, y compris la Société canadienne de l’ouïe.

Même si Ann nous a quittés, son héritage perdurera dans les vies des personnes sourdes et malentendantes, grâce à son généreux don à la Société canadienne de l’ouïe.

Transformer la vie des étudiants au moyen d’un nouveau programme de bourses d’études

Saviez-vous que plus de la moitié des familles de personnes sourdes au Canada vivent sous le seuil de pauvreté? Comme vous pouvez l’imaginer, il est difficile, voire impossible, pour ces familles de contribuer à l’éducation de leurs enfants. Il est donc d’autant plus difficile, pour ces derniers, d’atteindre la stabilité financière ou de poursuivre leurs rêves et leurs objectifs de carrière.

Afin de supprimer les obstacles qui empêchent les Canadiens sourds et malentendants d’accéder à des études supérieures et à un meilleure avenir, la Société canadienne de l’ouïe a lancé un nouveau programme national de bourses au printemps 2017.

Ce programme offre des bourses d’une valeur pouvant atteindre 3 000 $ par année qui transforment la vie d’étudiants qui souhaitent poursuivre des études de niveau postsecondaire.

Des étudiants comme Rachel. Rachel a été affligée d’une perte auditive toute sa vie et a toujours eu de la difficulté à fonctionner dans les environnements – comme les écoles – où le bruit de fond est élevé. Néanmoins, cela ne l’a pas empêchée de faire des études postsecondaires. L’an dernier, la Société canadienne de l’ouïe a accordé une bourse à Rachel pour sa première année à l’université, où elle étudie en génie. 

« La bourse que j’ai reçue m’a aidée, et je suis sure que le programme de bourses aidera aussi d’autres étudiants, a déclaré Rachel. L’éducation est fondamentale pour offrir des possibilités et pour ouvrir des portes pour les personnes atteintes de perte auditive ».

Cette année, avec le lancement de ce nouveau programme de bourses, la Société canadienne de l’ouïe aidera encore plus d’étudiants comme Rachel à réaliser leurs rêves, pour finalement créer le plus vaste programme de bourses d’étude de ce type au Canada.

Nous remercions tout particulièrement les donateurs et les entreprises qui appuient financièrement, de façon continue, cet important programme éducatif.

Rachel

Rachel n’est qu’une étudiante malentendante qui a déjà bénéficié d’une bourse de la SCO qui a transformé sa vie, mais de nombreux autres étudiants pourront atteindre leurs objectifs de carrier grâce à ce nouveau programme de bourses.

Merci de votre soutien.

Nous tenons à remercier sincèrement toutes les personnes qui ont soutenu la Société canadienne de l’ouïe pendant la période du 1er avril 2016 au 31 mars 2017. Nous leur sommes très reconnaissants de leur engagement et de leur appui continu.

Rapport du trésorier

Ce fut une année exceptionnelle pour la Société canadienne de l’ouïe. Nous constatons des résultats positifs qui découlent des changements transformationnels mis en œuvre l’an dernier, et nous avons achevé avec succès l’audit annuel de l’organisme pour 2016 2017.

Peter Bar
PETER BAR
Trésorier

Visionner dans LSQ

À la fin de l’exercice, la Société canadienne de l’ouïe avait affermi sa position, ce qui était nécessaire pour compenser le déficit accumulé au cours des années précédentes, conformément à la stratégie de réduction du déficit de l’organisme.

Le financement provenant du gouvernement et des organismes membres de Centraide est demeuré inchangé par rapport à l’exercice précédent, tandis que les ventes de produits et de services ont augmenté. Les salaires et les avantages sociaux ont diminué en raison de pratiques d’embauche contrôlée et d’une interruption du travail à la fin de l’exercice financier. 

La plupart des dépenses ont diminué sur douze mois grâce à une gestion financière prudente, et des coûts uniques sont liés à l’interruption du travail.

La diminution des dépenses a entraîné un bilan plus sain. Le ratio du fonds de roulement s’établissait à 1,07, ce qui représentait une augmentation par rapport à 0,96 l’an dernier, et donc une amélioration de la viabilité financière de la Société canadienne de l’ouïe.

Au cours du dernier exercice financier, 89,6 % des revenus ont été consacrés à la prestation directe de services aux personnes sourdes et malentendantes, 1,7 % au financement et 8,7 % à l’administration.

Ces changements et ces améliorations font en sorte que la Société canadienne de l’ouïe est mieux en mesure de mettre en œuvre son nouveau plan stratégique 2017‑2020 et de réaliser sa mission.

Notre santé financière et l’appui continu des bailleurs de fonds et des donateurs de la Société ont permis à l’organisme de mettre l’accent sur la prestation de produits et de services de premier plan au sein de l’industrie à l’intention des Canadiens sourds et malentendants, et ce, d’une manière responsable sur le plan financier.

Ventilation des recettes
Résumé du bilan
Investissements par piliers de programmes
Dépenses par catégorie

Au travail!

La Société canadienne de l’ouïe est fière d’avoir été choisie à titre d’organisme phare de Centraide pour la région de Toronto et York (YWTYR) pour l’exercice financier 2017-2018. Les organismes phares font office de partenaires de changement auprès de Centraide Canada et participant activement au renforcement du secteur.

United Way - Toronto and York Region

Nos partenaires de financement

La SCO remercie chaleureusement les nombreux organismes membres de Centraide Canada et réseaux logiques d’intégration de la santé (RLIS), les administrations municipales ainsi que les gouvernements fédéral et provinciaux de leur soutien.

— Le conseil et l’administration de la SCO

Funding partner logos
Faire de la PARTICIPATION sans obstacles une réalité Ensemble, nous pouvons réaliser un avenir accessible!
5. Enregistrez la date du tournoi de golf du président Mercredi 12 septembre 2018 Lebovic Golf Club Aurora, ON Pour en savoir plus, visitez www.chs.ca/golf